Articles du blog

Comment mieux gérer les relations familiales ?

Qu’il est agréable pour des frères et sœurs de vivre ensemble en harmonie ! La famille est l’endroit où se créent nos premiers et plus forts souvenirs. Les personnes avec lesquelles nous sommes liés par le sang et le mariage sont censées être nos plus proches alliés, nos plus grandes sources d’amour et de soutien.

 Trop souvent, cependant, nos interactions avec la famille sont remplies d’incompréhension et de ressentiment, de chamailleries. Il est alors important de savoir contrôler vos sentiments dans vos interactions avec les autres. Voici quelques clés pour améliorer vos relations familiales

Rester serein

Voici un petit secret : la personne qui reste la plus équilibrée dans une situation donnée sera celle qui en gardera mieux le contrôle. Bien sûr, le contrôle n’est pas l’objectif ici et il ne devrait jamais l’être dans les relations. Mais le contrôle de vos propres réactions est très bénéfique lorsque vous avez affaire à un membre de la famille difficile à gérer.

Les relations toxiques de toutes sortes peuvent nuire à votre sentiment de bien-être, c’est pourquoi il est nécessaire de créer une « atmosphère de calme » autour et à l’intérieur de vous! Optez pour une séance de méditation ou simplement une ou deux grandes respirations. Faites tout ce que vous pouvez pour rester aussi calme que possible lorsque vous interagissez avec le membre toxique de votre famille.

Oui, il peut être tentant de discuter, de condamner ou d’exprimer vos frustrations dans le feu de l’action avec un proche, mais pour voir clairement ses agissements, vous devez séparer vos émotions de votre position actuelle. Outre la méditation, il existe de nombreuses autres façons de pratiquer une auto-thérapie, notamment le dialogue positif, l’écoute ou le recul.

Prenez soin de VOUS

Pour prendre soin de vous, vous pouvez passer du temps seule pour prendre de l’air frais sur votre terrasse, la marche , faire de l’exercice, lire ou passion préférée. Vous pouvez également faire appel à un professionnel si vous avez du mal à vous retrouver seule dans un nouvel environnement familial. Le fait d’avoir un point de vue extérieur sur votre relation avec un proche peut vous aider à rester équilibré tout en passant un temps anormal avec lui.

Vous pouvez donner la priorité à votre propre santé mentale et émotionnelle en évacuant vos frustrations ou en demandant de l’aide à des personnes en bonne santé dans votre vie – même si c’est par téléphone ! De solides réseaux de soutien vous offrent la responsabilité et la sécurité émotionnelle nécessaires pour traverser les eaux troubles de toute relation toxique.

Attention aux émotions négatives

 Faites attention aux émotions négatives qui vont vous transporter hors de votre royaume intérieur. Il peut arriver que vous perdiez le contrôle, que votre barque émotionnelle chavire et que vous vous mettiez à agir comme un enfant envers votre parent ou votre conjoint.

Quand vous agonisez à essayer de comprendre d’où vient la colère que vous déversez sur les membres de votre famille, prenez un moment seule pour réfléchir sur les souvenirs émotionnels qui surgissent, vous laissant bouillir comme une casserole.

Acceptez qu’être proche ne signifie pas être un clone

 Parfois, les liens familiaux nous aveuglent sur le caractère unique de ceux que nous aimons. La fierté du milieu familial peut facilement nous faire l’oublier. On ne peut pas s’attendre à ce que vous ayez les mêmes talents que vos frères et sœurs, même si vous vous ressemblez beaucoup. On ne peut s’attendre non plus à ce que vous choisissiez nécessairement de suivre les traces de vos parents ; ou encore à ce que vous et votre conjoint passiez tout votre temps de loisirs ensemble parce que vous êtes mariés. Chaque personne est unique et a besoin de temps pour soi.

Rappelez-vous que connaître les gens toute votre vie ne signifie pas les comprendre.

« Je t’ai vu quand [tu étais toute petite] » ne veut pas dire que je te connais maintenant, même si je t’ai toujours aimé. Nous changeons tous, et pourtant chacun d’entre nous semble ne voir le changement qu’en lui-même.

C’est exaspérant d’être présenté comme la petite sœur ou le petit frère de quelqu’un à trente ,quarante voir cinquante-cinq ans. C’est exaspérant d’être perpétuellement traité comme la tête de mule que vous étiez à quatorze ans alors que vous êtes maintenant le PDG de votre propre entreprise. Maintenant que vous avez acquis de l’empathie, vous pouvez gentiment éloigner votre famille des schémas d’interaction stagnants en modelant l’attention que vous souhaitez recevoir.

Lorsque vous êtes avec votre famille, ne cherchez pas automatiquement le refuge conversationnel que représente le fait de parler du bon vieux temps. Demandez ce qu’il y a de nouveau et montrez que vous vous souciez vraiment de votre famille en obtenant des détails, puis en écoutant avec votre corps et votre esprit.

Rompre le pain ensemble

Les familles qui mangent ensemble, restent ensemble. C’est aussi simple que cela. Les dîners en famille sont essentiels. C’est un moment pour mieux se connaitre, se connecter et construire un seul cœur. Dinez ensemble au moins deux fois par semaine.

Construire et honorer les rituels

Les familles ont besoin de rituels. Les familles heureuses ont des rituels qui ont du sens et leur sont uniques. Par exemple, il s’agit de jouer ensemble, d’organiser une soirée pizza hebdomadaire, ou même une soirée ciné. Les rituels ont tendance à rapprocher les membres de la famille car ils se répètent dans le temps.  Cependant, pour fonctionner, les rituels doivent rester flexibles. Ils ne peuvent pas être rigides.Créez des occasions !

Attention aux éclats de voix

N’oubliez pas que les enfants se développent mieux dans un environnement stable. Il doit régner un environnement calme à la maison. Si vous avez des enfants, parlez leur, donnez-leur des règles strictes et punissez-les si nécessaire, mais ne perdez pas le contrôle et ne criez pas. Si vous criez sur les enfants, cela montre que vous êtes hors de contrôle et que vous créez un environnement non pacifique.

En outre, Les disputes sont inévitables, mais essayez de les tenir à l’écart des enfants. Si vos enfants vous voient vous battre et vous disputer, excusez-vous et dites : « Nous sommes désolés que vous ayez dû voir cela. Papa et moi avons eu un désaccord, mais tout va bien maintenant ».

Assumez la responsabilité de ce que vous communiquez en silence

Les très jeunes et les vieux sont particulièrement sensibles aux indices non verbaux. Le ton de la voix, la posture (langage corporel) et les expressions du visage véhiculent nos sentiments. Nous devons nous regarder au travers de l’image que nous véhiculons pour évaluer notre congruence émotionnelle. Les mots d’amour qui passent à travers les dents serrées ne sont pas affectueux – ils sont déroutants.

Conclusion

En famille il y a le beau temps et des moments de tempêtes. Cependant, en tant que femme adulte, il est de votre devoir de contrôler la vie émotionnelle de votre famille en commençant par vous-même, et en prenant des actions efficaces. Sans cette intimité émotionnelle, les contacts familiaux deviennent un fardeau, car personne n’est à l’aise pour passer autant de temps avec un étranger. Si vous voulez que les membres de votre famille se connaissent et s’acceptent mutuellement avec amour, vous devez commencer par votre propre honnêteté et ouverture émotionnelle.

Prenez soin de vous!

Alida.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *